Je ne suis pas médecin !

L’hypnose n’est pas une médecine !

Je suis praticienne en hypnose, et je ne suis pas médecin. Il ne faut en aucun cas changer vos traitements médicaux (ou les arrêter) sans avis médical. Et je ne vous donnerais pas d’avis médical, ceci n’étant pas mon domaine. Je ne peux pas non plus me substituer à un médecin. Si vous avez un problème d’ordre médical, il faudra donc aller voir votre médecin en priorité, pour lui demander conseil. Si ce dernier vous conseille l’hypnose, la sophrologie, ou toute pratique alternative, alors c’est bon.

Pourquoi cette précaution ? Parce qu’il y a des pressions de la part de différents lobbys contre les pratiques que nous nommons communément médecines alternatives ou médecines douces. Pour ma part, comme il ne s’agit en aucun cas d’une médecine, je préfère nommer cela une pratique. Et je pense aussi personnellement que ces lobbys n’ont pas tout à fait tort de faire pression sur ces pratiques. Il faudrait pouvoir réglementer la pratique de l’hypnose et l’encadrer. J’aimerais que cette pratique reste ouverte à tous. Nous devrions avoir tous accès à ces outils. Mais nous manquons d’un cadre réglementaire qui puisse définir précisément notre pratique et qui liste précisément ce que nous pouvons faire (nous les praticiens et praticiennes en hypnose non médecin). Il faudrait aussi faire le même travail pour les médecins hypnotiseurs et hypnotiseuses.

Par exemple, je vois beaucoup de praticiens et praticiennes non médecin travailler avec des personnes souffrants d’allergie pour cette pathologie. Outre le fait que cette pratique est réservée au personnel médical formé (et équipé de matériel adéquate), c’est aussi très dangereux. Cela consiste à faire imaginer au corps la présence de l’allergène. Le corps va donc devoir déclencher la réaction allergique. Mais l’allergène n’est pas présent. Du coup la réaction allergique ne peut pas se déclencher. Le cerveau va donc pouvoir faire l’association : allergène = pas d’allergie. La procédure paraît simple de prime abord. Ce n’est qu’un moyen d’expliquer au cerveau qu’il faut éviter de sortir la bombe atomique quand il y a un grain de pollen. Mais il y a un risque que la réaction allergique se déclenche. Vous pourrez argumenter que se gratter n’est pas si grave que ça. Oui, c’est vrai. Mais dans ce cas, vous expliquez à votre cerveau : allergène = déclenchement d’une réaction allergique. Ce qui peut conduire à renforcer l’allergie (ou pas mais évitons les risques). Et il y a des réactions allergiques beaucoup plus dangereuses pour le corps humain. En cas de choc anaphylactique, mieux vaut être équipé. Heureusement, les médecins pourront arrêter la réaction allergique à temps. C’est ce que font les médicaments de base. Ils expliquent au corps qu’il faut arrêter de déclencher des réactions allergiques. Donc, si vous désirez tenter l’hypnose pour soulager vos allergies… Allez voir un médecin formé en hypnose, s’il vous plaît ! 

Attention aux personnes souffrant de psychose !

Je m’engage aussi à prendre une autre précaution, pour vous. L’hypnose est une pratique qui entraîne de la dissociation. Par exemple, actuellement vous me lisez, vous êtes relativement présent. Prenez quelques secondes pour rêvasser sur quelque chose d’agréable. Comme vos dernières vacances, un film qui vous a particulièrement plu, un livre… Ou encore une musique qui vous fait rêvasser. Quand vous faites ça, vous ne me lisez plus. Vous n’êtes plus en train de me lire, mais vous êtes dans votre rêverie. L’hypnose permet ces mécanismes de dissociation et d’association. Comme si une partie de votre esprit pouvait partir rêvasser (donc se dissocier, se couper du moment présent), alors que vous êtes pourtant présent en train de me lire. La dissociation est donc un processus naturel et fort pratique. Dans la journée, nous traversons plein d’états différents, et la dissociation en est encore un. Je simplifie sur cette page, parce que le concept est plus complexe qu’il n’y paraît mais je préciserais au fur et à mesure sur le blog. Allez vous renseigner dessus si le sujet vous intéresse.

Le problème est que certaines personnes ont la capacité de beaucoup trop dissocier. Elles se coupent beaucoup plus du présent, du réel. C’est le cas de personnes souffrant de psychoses. Mais l’hypnose dissocie. Qu’est-ce que ça fait alors de la dissociation supplémentaire sur une personne coupée du réel à ce point ? Cela fait que si vous êtes dans ce cas et que vous voulez tester l’hypnose, mieux vaut aller voir un psychiatre formé à la pratique. Ce sera la personne la plus à même de vous accompagner dans ce cas.

Attention, si vous avez une capacité de dissocier très forte, ce n’est pas non plus signe de psychose. J’essaie de simplifier au maximum cette notion. Vous pouvez aussi simplement faire preuve d’une grande créativité. Eh oui, les artistes quelque part se coupent de l’instant présent pour aller dans leur monde imaginaire. Mais ils sont toujours dans le réel aussi. Et ils peuvent switcher volontairement.

Et nous allons pouvoir dérouler sereinement nos séances d’hypnose en conservant toutes ces précautions en tête !

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :