Hypnose : technique – Favoriser l’endormissement

Voilà enfin l’article sur le sommeil ! Concentrons-nous d’abord sur les problèmes d’endormissement. L’idée est de ne pas parler des recommandations générales qu’on peut trouver un peu partout…

Les pensées stressantes avant de dormir

Pour les gens qui ont des pensées peu propices avant d’aller dormir. Comme par exemple penser à la crise du Covid, la crise économique, le monde qui brûle etc. Forcément ça aide pas à dormir. Ce serait cool de pouvoir changer ses pensées !

Mais comment me diriez-vous ? Propositions d’astuces !

La méditation

La méditation, comme chez Petit Bambou que j’adore. Un peu de méditation avant d’aller dormir histoire d’avoir un état mental propice à l’endormissement.

C’est bien de calmer ces pensées et de mettre autre chose de sympa à la place mais ce serait mettre les poussières sous le tapis… Elles seront toujours là.

La négociation

Ce que vous pouvez faire avant de dormir c’est écouter ces pensées, parler avec elles => « Oui c’est la merde, merci de m’avoir prévenu. Maintenant je vais dormir ». Une fois écoutées, elles peuvent partir.

Est-ce que vous avez moyen de leur donner quelque chose qui peut les calmer ? Par exemple moi je couds, tricote, fait du crochet… Je bidouille. Et ça me rassure. Posez-vous la question, demandez à vos pensées. Toute réponse peut être intéressante.

C’est comme une négociation en fait. Vous négociez entre vous et vos pensées. Les hypnotiseurs mettent de l’hypnose dedans, parce que ça donne un résultat différent. Mais l’idée est que vous puissiez faire ça simplement, sans forcément connaître l’hypnose.

Espace d’expression

Parce que se changer les idées c’est bien, mais il faut qu’elles puissent s’exprimer, que tout ce qui a besoin de sortir sorte. Et ça ça apporte un mieux-être plus durable.

La respiration

Autre astuce : la respiration. D’ailleurs j’ai un article sur le sujet juste ici.

Quand le cerveau pense au lieu de dormir…

La respiration

Pour les gens qui ont des pensées qui s’agitent avant de dormir, sans forcément être sur la crise actuelle, ni des angoisses etc.

La respiration aide ! Voir mon article ici.

Utilisation de l’hypnose

Fixer un point pendant une dizaine de minutes calme. Voir pour cela mon article sur le sujet.

Ou tout simplement laisser les pensées s’exprimer, s’agiter, jusqu’à que le flow se tarisse naturellement.

Les sous-modalités. Pour savoir ce que c’est, allez voir mon article !

Prenez ces pensées. Si vous les entendez : mettez leur une voix bien lente, endormante. Faites-les ralentir. À un moment ça va endormir votre cerveau ! Vous pouvez baisser des paramètres aussi ! Jusqu’à trouver les réglages favorables.

Les penseurs compulsifs, ces penseurs qui cherchent le bouton off !

Les sous-modalités

Les sous-modalités sont un outil sympa. L’ancrage aussi. J’ai fait un article là-dessus que vous pouvez retrouver juste ici. Par ailleurs, c’est un outil sympa pour tout le monde. L’idée est d’ancrer le sommeil.

Utilisation de la transe

Puis si vous faites de l’hypnose, il y a une autre astuce sympa pour tout le monde : entrer et sortir de transe plusieurs fois jusqu’à que le sommeil arrive…

Allez, à vous ! 3,2,1, dormez !

Cet article vient de mon thread sur mon compte Twitter : @PluquetElisabe1.

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :