Déjouer la manipulation, exemple du gaslighting

La manipulation et le gashlighting, peuvent se retrouver partout: au bureau, dans le marketing, dans la rue, dans votre entourage familial… Il y a même des gens particulièrement doués pour manipuler avec les mots. Vous avez sûrement entendu parler des pervers narcissiques, qui semblaient pousser partout à une époque… Voyons deux astuces fondamentales pour se protéger de la manipulation.

Comment utiliser la manipulation (et le gaslighting) sur quelqu’un ?

Savoir comment les techniques de manipulation fonctionnent permet de les repérer et de s’en protéger plus efficacement. Cela aide aussi à prendre conscience de ce qui se joue…

L’exemple du gaslighting

Prenons l’exemple du gaslighting, technique de manipulation redoutable qui peut rendre fou la victime. Cette technique de manipulation consiste à déformer la réalité, la changer, la présenter autrement. La victime perçoit la réalité A. Son agresseur va lui faire croire que la réalité A est fausse, et qu’en fait c’est B qui est vrai.

La victime va finir par croire qu’elle est devenue folle. Et son entourage peut finir par le croire aussi… Si nous sommes tous persuadés que la réalité est A (le ciel est bleu par exemple) et qu’une personne vient nous dire que la réalité c’est B en fait (le ciel est vert fluo), comment va-t-elle être reçue ? Et sur le long terme, la victime peut finir par souffrir de stress post-traumatique.

Voyons maintenant quelques exemples de gaslighting…

Les chaussures qui n’existent pas

Prenons un couple. La femme ne trouve plus ses petites sandales d’été. C’est dommage, il fait chaud et beau dehors. Ses autres chaussures sont inconfortables quand il fait trop chaud. Elle demande à son mari s’il a vu ses chaussures. Le mari va alors la persuader que ces chaussures n’existent pas, n’ont jamais existé… Alors qu’en fait si, mais c’est lui qui les a jeté pour manipuler la femme ! Beaucoup d’objets peuvent disparaître de cette manière, et l’agresseur cherchera toujours à faire croire à la victime que ces objets n’ont jamais existé, pour lui faire perdre pied.

Les mensonges

Autre exemple, avec deux amies (histoire de varier les profils)… L’amie agresseuse peut inviter l’autre à aller voir un film, ne jamais arriver au rendez-vous, et faire croire à son amie qu’elle n’avait jamais proposé une sortie cinéma ! Cette technique se cache dans toutes sortes de mensonges. Les faits vont toujours être niés par les manipulateurs, avec ou sans preuves.

Expliqué comme ça, dans cet article, vous vous dites sûrement que ce n’est rien, que ce n’est pas très grave, que les exemples sont anodins. Mais dans la vie, les manipulateurs y vont petit peu par petit peu. S’ils sortent l’artillerie lourde tout de suite, la victime va s’en rendre compte et se défendre plus facilement. Utiliser le gaslighting petites touches par petites touches permet de semer la folie et la confusion, utiles pour faire passer n’importe quelle manipulation ensuite… Et puis, ce n’est qu’une paire de chaussures, qu’un rendez-vous au cinéma n’est-ce pas ?

Perruche verte avec une tête de tigre. Pour métaphoriser la manipulation de la réalité.

Comment se protéger de la manipulation et du gaslighting ?

Prendre conscience de la manipulation et du gaslighting

Il faut déjà se rendre compte que les bizarreries remarquées sont une technique de manipulation et puis réussir à savoir laquelle ! Et ce n’est pas évident. D’autant plus que, manipulée, la victime ne va plus faire confiance à ses ressentis, ses intuitions, ce que lui dit son corps. Parce que le corps lui, va tout repérer. Quelque chose dans l’esprit va aussi se rendre compte. La victime doit réussir à remettre en question ce que les autres lui disent percevoir. Elle doit pouvoir faire plus confiance à ses propres perceptions, ressentis, jugements. Difficile pour une victime qui s’est déjà fait laminer par le gaslighting.

Le corps sait. L’esprit sait. S’écouter, se prendre en compte pour sortir du cauchemar.

Tout écrire

Un ami me disait une fois “tout bon communicant a plein de carnets”. Pour tout écrire dessus. Cela aide aussi à lutter contre la manipulation. Si je ne trouve plus mes chaussures et qu’on essaie de me faire croire qu’elles n’ont jamais existé, je saurais que c’est faux, puisque je l’ai écrit dans mon carnet.

Si on me critique un jour et on me félicite le lendemain (c’est perturbant parce que je ne sais pas si la personne m’aime ou pas du coup), je vais pouvoir sortir de la confusion plus facilement… Parce que ce sera noté dans le carnet. Je vais me rendre compte du problème.

Écrire sa réalité, subjective évidemment, mais sa réalité perçue dans un carnet, afin de pouvoir s’y référer à la moindre tentative de déstabilisation.

Fuir les manipulateurs

L’avantage du carnet est qu’il permet de repérer les manipulateurs professionnels… Et de les fuir. C’est encore plus simple que n’importe quelle technique ! Cela permet de s’assurer un environnement plus sain et de se sentir mieux après.

Conclusion

Croire en soi, ses perceptions, ses jugements, sa valeur. Ce qui est d’autant plus difficile pour une victime, qui peut souffrir de stress post-traumatique à force de manipulation.

Si vous voulez en savoir plus, je vous renvoie sur la page Wikipédia.

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :