Pourquoi vais-je parler de mes expériences en tant qu’hypnotisée ?

Je vais faire plusieurs articles sur mes expériences vécues en tant qu’hypnotisée, en séance d’hypnose, et peut-être que vous pourrez vous demander pourquoi je fais ça.

Les problèmes pour moi

Je pourrais parler des expériences vécues par les personnes que j’hypnotise. Mais cela pose plusieurs problèmes pour moi : 

La confidentialité : même si je pourrais changer les prénoms des personnes que j’hypnotise, reste toujours le fait de poster leur contenu. Pourquoi dévoiler leur vie sur ce blog ? Leurs expériences, leur vie leur appartiennent. À l’heure où j’écris ces lignes, je ne veux pas dévoiler des morceaux de vies que m’ont confiées des inconnus, même sous prétexte d’anonymat. Nous sommes dans un monde hyper-connecté, où nous ne sommes plus anonymes, où des sociétés pillent nos données personnelles. Reprenez le contrôle de vos données. Vous pouvez m’offrir votre témoignage pour me donner de vos nouvelles après votre séance, offrir votre témoignage aux lecteurs du blog, ou garder votre expérience pour vous. C’est votre choix.

Le respect : on me confie une douleur, ce n’est pas pour la dévoiler à tout le monde.

Mes solutions possibles

Alors comment raconter l’hypnose ? Comment faire part de mes expériences fascinantes ?

J’ai l’avantage d’avoir un cerveau sous la main, relativement consentant pour vivre plein d’expériences bizarres (attention, c’est une relation de moi-même à moi-même !). Je peux donc raconter mes expériences, en enlevant des informations pour garder moi aussi mon contenu personnel. Rassurez-vous, en hypnose nous travaillons sur la structure, et non le contenu. Je peux enlever du contenu sans que vous passiez à côté de l’histoire.

Les lieux communs : nous avons tous beaucoup d’expériences en commun. Combien d’entre vous prennent des résolutions en janvier, comme faire du sport, et ne les tiennent pas ? Qui parmi vous s’est laissé tenter par un régime ? Et les bonbons ? Qui a eu sa période « dévorage » de bonbons ? Toutes ces expériences pourront être le prétexte pour raconter l’hypnose et ses possibilités, à travers un personnage « nous tous ».

J’utilise mon cerveau cobaye sous mon crâne pour tester des expériences hypnotiques que je ne proposerais pas d’emblée à des personnes me demandant une séance. Il faut parfois un temps de chauffe, de tests, de travail sur un protocole pour qu’il soit adapté à tous. Et cela fait quelques histoires amusantes à raconter, sans impliquer des « civils » dans nos expériences bizarres entre hypnotiseurs.

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :