Le mental, ce drôle de truc

Il me fascine ce mental. J’ai bien du mal à le comprendre ce mental, parce que je crois qu’il y a beaucoup de définitions erronées de ce terme.

Un truc à éteindre

J’étais réputée difficile à hypnotiser parce que “trop dans le mental”. Pour ces hypnotiseurs, le mental est un “truc à éteindre”. Et par “truc” certains entendent les pensées.

Ouais sauf que moi les pensées ça ne s’arrête jamais. Ce qui m’a causé bien des insomnies avant de réussir à faire avec.

Je vois aussi beaucoup de gens, tentant d’apprendre l’auto-hypnose, essayer d’éteindre ce truc-là, avec beaucoup de difficultés.

Sauf que… Est-ce que ça s’éteint ça ? Autrement que par la mort ?

J’en ai parlé avec des amis et collègues et certains arrivent à éteindre leurs pensées. Il y a des moments où ils disent qu’ils ne pensent pas. Ce que, personnellement, je trouve incroyable. Quand je pense qu’il y a des gens qui se droguent pour éteindre ce cerveau…

Mais ce mental, est-ce seulement les pensées ?

Un problème de définition

Si nous suivons les définitions du Larousse, dont je vous mets le lien juste ici, le mental est quelque chose qui se passe dans la tête.

Il y a donc les pensées, le dialogue intérieur que nous pouvons nous faire, et des processus tout autre à l’intérieur de notre crâne. Notre cerveau prend en charge tout un tas de processus dans notre corps comme la respiration, la digestion… Nous avons une espèce de conscience et des processus dont nous n’avons pas conscience… Dans ce cas, c’est quoi le mental ? Et comment il peut être d’acier ?

Il me semble qu’il nous manque des mots pour clarifier ce terme-là. Parce qu’il y a souvent des confusions.

Alors bon… La prochaine fois qu’on me parlera de mental… Je demanderais aux gens qu’est-ce qu’ils entendent par là…

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :