Comment vivez-vous le déconfinement ?

Nous avons été confiné pendant deux mois, et maintenant nous sommes dans une phase de déconfinement. La phase de confinement a été stressante, angoissante, et a bouleversé nos habitudes.

Peut-être avez-vous eu le temps de prendre de nouvelles habitudes et de nouveaux repères pendant ces deux mois. Mais là, avec le déconfinement, il va falloir se réadapter.

Reprendre le chemin du travail

Avec la fin du confinement, c’est l’heure du retour au travail. Nouvelle réjouissante pour certains, c’est aussi une grosse source d’angoisses pour d’autres. Eh oui, le coronavirus est toujours là. Le risque est toujours là. Après deux mois à entendre parler de sa dangerosité et écouter le nombre de décès le soir, il faut maintenant remettre le nez dehors, et au bureau ! Comment sereinement remettre les enfants à l’école, se plonger dans les transports en commun et retourner au travail ? Comment comprendre la fermeture de certains lieux et l’ouverture d’autres ? Et que penser des transports en commun ? La distanciation physique dans ces petites boîtes qui débordent est très difficile.

Et repartir au travail pour sauver l’économie et les finances des riches…

Un autre problème se pose… Pendant deux mois, une partie des travailleurs n’ont pu exercer leur travail. C’est l’occasion de se reposer, dormir un peu plus, découvrir d’autres activités, et réfléchir à sa vie. Et pour certaines personnes, le confinement était un peu plus confortable. Loin d’un travail qui n’a plus de sens, qui est déplaisant. Comment revenir à un travail qui n’a pas de sens et qui est plus négatif ?

Pour d’autres, il n’y aura pas le choix… Avec la crise du coronavirus, vient aussi une crise financière et des licenciements économiques. Et l’angoisse des factures à payer, des aides promises qui n’arrivent pas.

Quitter le silence de la ville et perdre le bruit des oiseaux

Pendant deux mois, le bruit de la ville s’est éteint. Quel calme ! Quel silence ! Seul subsistait le bruit des oiseaux. Personnellement, je le trouve plus agréable que le bruit des motos qui pétaradent de nouveau.

La ville, si silencieuse auparavant, se peuple de nouveau et le calme disparaît.

Je suis tombée sur un article de 20 Minutes, que je vous mets en lien ici. Cet article raconte que le retour au bruit ne plaît pas à tout le monde. Il semblerait que nous nous soyons habitué au calme.

Le retour du capitalisme

Qui dit confinement dit moins de sorties, et moins d’achats. Enfin, je veux dire par là, une fréquence d’achats moins grande pour certains. Acheter moins souvent, mais aussi acheter plus pour éviter d’aller trop souvent dans les magasins. Et aussi devoir se passer des petits plaisirs habituels comme les terrasses des cafés, les Starbucks…

J’ai vu aussi des gens qui se sont concentrés sur leur potager, leur jardinage ou la création d’outils limitant le besoin d’aller dans les magasins. Par exemple, les mouchoirs en tissu. Ou les gens qui se sont mis à cuisiner.

Si je suis capable de me passer de Starbucks, de consommer local, de produire mes propres légumes, et ou que je me mets au zéro déchets pour limiter les sorties au magasin, je suis capable de faire la même chose après le déconfinement ! Pendant que Macron nous demande de relancer l’économie, nous profitons de nos petits bricolages et de nos nouvelles habitudes pour moins dépenser…

Le confinement, une grotte “sociale”

Forcément, il y a moins de rencontres en raison du confinement. Cette phase a fait souffrir les gens qui aiment voir du monde, mais a été bien vécu pour les gens plus solitaires.

Mais avec le déconfinement, les solitaires vont devoir sortir de leur grotte ! Et redevenir social après un temps de pause…

La menace du reconfinement

Comment faire pour se projeter dans l’avenir dans cette période où tous nos repères ont volé en éclats et avec la menace d’un reconfinement probable ? La perspective d’une succession de phases de confinement et de déconfinement est angoissante et rend difficile la projection dans le futur.

La peur de l’autre et du virus

Tous ces gens qui sortent sans masque ! Tous ces gens qui sortent ! Difficile de supporter ces gens qui ne respectent pas les gestes barrières. Surtout lorsque les politiciens font retomber la faute sur d’autres personnes qu’eux-mêmes et surtout la population.

Personnellement…

Pendant le confinement, j’ai traversé différentes phases. Mais c’était cyclique, et j’avais le moyen de transformer mon état pour qu’il me convienne un peu mieux. Le déconfinement change ce cycle auquel je m’étais habituée. Je suis en train de transformer ce que je traverse pour que ça me convienne mieux et me permette de servir mes objectifs.

J’essaie aussi d’éliminer les nuisances. Par exemple, m’énerver en voyant des gens sans masques ne servira à rien. Je peux laisser ça de côté.

Et vous, comment vous vous sentez en ce moment ?

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :