Foutez-vous la paix !

17 mars 2020. Une pandémie mortelle menace l’ensemble du globe. En France, nous nous confinons.

Pendant deux mois, une épée de Damoclès terrible flotte au-dessus de nos têtes et décime des familles. Les journaux télévisés comptent tous les soirs le nombre de morts, et nous les écoutons avec angoisse.

Deux longs mois coincé chez soi, avec des sorties limitées au stricte nécessaire. Avec une communication gouvernementale et télévisée incompréhensible et anxiogène.

Deux longs mois sans bouger et à stresser.

Et à la fin de ces longs mois, l’heure du bilan.

“Eh t’aurais pas grossi ?”

Ne pas bouger pendant deux mois. Stresser. Manger. Forcément pour certains ça laisse des traces.

Mais je tiens quand même à rappeler que nous étions menacés par un virus mortel pendant deux mois, et que nous sommes toujours en danger d’ailleurs. Et que deux mois sans rien faire, c’est long. Avec toutes ces émotions, il y a des gens qui compensent en mangeant plus de gras et de sucres. Et puis quand même, autant en profiter pour se faire la meilleure raclette avant la fin du monde ! Le sport reprendra quand on pourra…

“T’as fais quoi pendant ton confinement ?”

Attention, question piège ! Pendant le confinement, il y a des gens qui ont eu un emploi du temps hyper chargé. Qui se sont lancés dans plein d’activités Do it yourself. Et oui, pour ne pas rater son confinement, il fallait faire son pain !

Ça veut dire que ceux qui n’ont pas fait grand chose pendant leur confinement ont tout raté ?

Mais qu’est-ce qu’il fallait réussir déjà ? Vous avez pu faire des choses pendant le confinement, tant mieux… Ce qui n’a pas pu être fait sera fait plus tard de toute façon.

Restez belles en toutes circonstances

Sur un réseau social, je suis tombée sur le post d’un magazine (je reste vague pour leur éviter des ennuis) indiquant comment rester à la mode pendant le confinement. Le tout agrémenté de photos de top models. Étant plutôt une anarchiste vestimentaire, cela m’a interpelé, et je ne suis pas la seule.

La société ordonne aux femmes de rester belles en toutes circonstances. Même pendant le confinement, alors que nous ne sommes pas censées sortir sauf nécessité.

Et sous le post de ce magazine, beaucoup de femmes ont photographié leur pyjama en riant.

À l’inverse, j’ai vu aussi des femmes se maquiller de nouveau avec plaisir. Personnellement, j’aimerais un monde où chacun ferait ce qui lui plaît.

Ces trois points peuvent sembler anecdotiques mais notre époque est déjà suffisamment compliquée, alors foutons-nous la paix !

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :