1 er jour d’Inktober !

Qui participe à Inktober ici ? Ou une autre liste ? Qu’est-ce qui vous motive pour participer à ce challenge créatif ? Comment arrivez-vous à publier, comme ça, un dessin par jour ?

La motivation, un moteur

Je ne suis pas dessinatrice, pas très avancée non plus dans l’art du dessin. Cela dit, mes gribouilles progressent.

La première fois que j’ai entendue parler du Inktober, je ne me sentais pas capable de suivre un tel challenge. Bien entendu, un élément hyper important nommé : confiance en soi était manquant, et c’est embêtant… Mais en fin de compte, cet ingrédient n’était pas essentiel.

J’ai compris, plus tard, ce qui était vraiment important (de manière subjective) pour faire ce challenge : la motivation. Pourquoi je fais telle chose ? Quel intérêt ? Qu’est-ce que cela m’apporte ?

Vous êtes une voiture. La motivation est le moteur, l’essence qui vous permet de rouler.

La première fois que j’ai fait Inktober, j’ai eu l’impression d’une course de fond, une course où il fallait tenir longtemps. Et c’était dur. J’aurais rajouté de l’essence, j’aurais pu terminer le challenge plus sereinement. Je l’ai terminé au final, mais ça aurait été mieux avec un peu plus de jus !

C’est quoi votre moteur et votre essence ?

Qu’est-ce qui vous motive ? Vous anime ? Qu’est-ce qui va vous permettre de faire un dessin par jour ?

Pour ma part, j’ai envie d’apprendre, de découvrir, de progresser, de faire des activités créatives. Je veux étudier le monde au travers de différents prismes : l’écriture, le dessin, la photographie… Je veux créer. Encore plus !

Et vous ? Vous roulez avec quoi ?

Autre question aussi : est-ce que cette essence que vous utilisez pour nous faire rêver pendant un mois est assez forte pour vous permettre de rouler sur d’autres projets de vie ? 🙂

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :