Hypnose : comment savoir si on est réceptif ?

C’est une question qui revient souvent chez les personnes qui veulent se renseigner sur l’hypnose. Comment savoir si on est réceptif ? Et la réponse est : nous le sommes tous !

Je m’explique.

Nous sommes tous réceptifs !

Nous avons tous la capacité de vivre un état d’hypnose. Il suffit simplement d’en avoir envie… Et cela paraît simple.

Mais pour en avoir envie, il faut vouloir tester l’hypnose. Quelqu’un qui a peur tester aura plus de difficultés à entrer dans l’expérience. De plus, il est beaucoup plus simple de vivre une expérience hypnotique quand vous êtes en confiance ! Confiance envers votre hypnotiseur, envers ce qui va vous arriver ensuite…

“Mais je me suis fait hypnotisé et on m’a dit que j’étais pas réceptif…”

Un hypnotiseur vous a dit que vous n’étiez pas réceptif ? Entendre ça m’énerve au plus haut point. Ayant côtoyé beaucoup d’hypnotiseurs, je me suis rendu compte que cet argument revenait parce que :

=> L’hypnotiseur cherchait un hypnotisé qui vit tous les phénomènes sans difficultés. C’est malheureusement souvent le cas dans l’hypnose de rue ou de spectacle. Ces hypnotiseurs ne prennent pas le temps d’accompagner la personne et veulent quelqu’un de doué avec l’hypnose. Parce qu’il y a des gens qui arrivent très vite à tout vivre dans l’état d’hypnose, avec une grande facilité. Et c’est vraiment super pour eux. Il y a d’autres gens qui ont besoin de prendre plus de temps, d’apprendre, de tester d’autres techniques. Mais le groupe des “rapides” et le groupe des “pas rapides” ont tous les deux un apprentissage à faire. Les “rapides” à ne pas aller trop vite… Et les “pas rapides” à vivre l’état. Il suffit de s’adapter à tout le monde. Et arrêter de rejeter la faute sur l’hypnotisé !

=> L’hypnotiseur a fait face a des difficultés et accuse l’hypnotisé d’être responsable. Il lui explique dans ce cas qu’il n’est pas hypnotisable. Et c’est horrible de dire ça à quelqu’un comme ça… Alors qu’il suffit d’expliquer les difficultés à la personne et l’orienter vers un autre hypnotiseur ! Les hypnotiseurs sont des humains comme les autres. Si ça ne marche pas avec un hypnotiseur… Il suffit d’en changer ! Nous sommes suffisamment nombreux pour que chacun puisse trouver un hypnotiseur qui lui convient !

=> Ou alors la personne prend cet argument pour ne pas se faire hypnotiser ensuite parce qu’elle n’en a pas envie. C’est une manière de refuser le contact avec un hypnotiseur qui propose une séance d’hypnose

Pourquoi cet argument m’énerve au plus haut point ?

Je laisse de côté les personnes qui n’ont simplement pas envie de se faire hypnotiser. Vous êtes libres !

Pour les deux autres raisons… L’argument est méchant et rejette la faute sur l’hypnotisé. Et je trouve ça terrible. Mais est-ce la faute de l’hypnotiseur alors ? Si ce n’est pas celle de l’hypnotisé…

Personnellement je ne prends pas la notion de faute. Il m’est arrivé de me retrouver en difficulté face à des hypnotisés. Pour certains, j’ai pu m’adapter. Pour d’autres, ça n’a pu se passer. Mais j’ai tenté tout ce que je pouvais. Aucune faute ni erreurs là-dedans. Que ce soit de ma part ou de l’hypnotisé. Et ce dernier repart tout de même avec une information. Avec moi ça ne marche pas. Mais il peut tester avec d’autres.

Accuser quelqu’un de ne pas être hypnotisable… C’est lui accrocher un boulet au pied qui le suivra à chaque séance d’hypnose. Si encore la personne tente des séances d’hypnose ! Parce que la personne peut ne pas oser, ni même y songer. À quoi bon ? Puisque ce boulet au pied l’en empêche ?

Et accrocher ce boulet au pied de la personne… C’est attaquer son estime, sa confiance, parce qu’elle est trop nulle pour réussir un simple jeu d’imagination. Lui accrocher ce boulet… C’est l’empêcher de bénéficier de toutes les possibilités de changement, de développement personnel, de soins dans certains cas (pour les camarades soignants hypnotiseurs). Lui couper les ailes dans ses tentatives d’aller mieux, de se développer.

Et ça, ça m’énerve au plus haut point.

Vous êtes tous hypnotisables !

Qu’importe le temps que ça doit prendre et les moyens. Si ce n’est pas avec moi, ce sera avec quelqu’un d’autre. Testez. Apprenez. Entraînez-vous. Donnez-vous la chance de vivre une expérience exceptionnelle !

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :