Entrer en état d’hypnose quand on pense “de trop”

Au fil des années, je me suis rendu compte que pour certaines personnes, il était difficile de rentrer en transe quand le cerveau pense de trop. Ceci autant pour les hypnotisés au cerveau très actif que pour les hypnotiseurs…

Penseuse compulsive, je ne pensais pas que cela pouvait être une difficulté, parce que j’ai mes manières de faire ! Je tiens à vous les partager, en espérant que ce soit utile.

S’hypnotiser quand on “pense de trop”

Vous avez “trop” de pensées et vous n’arrivez pas à les arrêter pour entrer en transe ? Vous n’arrivez pas à éteindre votre cerveau pour vous hypnotiser ?

Avez-vous essayé en laissant “tout allumé” ? Et en laissant les pensées continuer ?

Cela vous paraîtra un peu fou. Il est vrai que quand je lance cette idée à des camarades, cette idée suscite souvent peu l’adhésion. Je pense personnellement que beaucoup de gens que je croise s’attendent à vivre un type d’hypnose particulier, sans pensées. Mais il y a plusieurs états d’hypnose, plusieurs façons d’entrer en transe. Ces personnes s’attendent à ce que les pensées s’arrêtent pour entrer en transe. Et quand cela ne fonctionne pas…

Pourquoi se battre contre ces pensées alors qu’il y a plusieurs moyens d’entrer en transe ? Attention toutefois, il m’est arrivée d’hypnotiser une penseuse hyperactive comme moi, et elle avait besoin que ses pensées se posent. Et elle arrivait très bien à le faire.

Prenez mes explications comme une proposition pour tenter des choses différentes !

Comment hypnotiser alors ?

Cette partie vise autant les hypnotiseurs que les hypnotisés qui sont leur propre hypnotiseur.

J’ai coutume de penser que pour hypnotiser quelqu’un, il faut prendre une photo mentale de la personne d’abord. C’est-à-dire de tous ses réglages internes actuels. L’humeur, l’énergie par exemple. Et qu’il suffit ensuite d’amener la personne dans d’autres réglages. Pour que ce soit plus simple, je parlerai de ces réglages dans un autre article.

Reprenons l’exemple du “trop de pensées”. Si vous suivez ma métaphore vous allez alors me dire qu’il faut passer du “trop de pensées” au “pas de pensées”. Et c’est logique. Mais si vous n’arrivez pas à le faire, vous pouvez tenter autre chose. Laissez les pensées et étudiez-les en état d’hypnose.

Pour ma part, je pense toujours en état de transe. Je peux penser moins, moins rapidement. Le contenu et le type de mes pensées peuvent changer aussi. Cela peut passer d’un contenu plus rationnel à un contenu plus onirique. En transe, je peux faire des associations de pensées que je n’aurai pas hors de transe. Je peux aussi avoir d’autres préoccupations.

Qu’importe en fait, du moment que la personne hypnotisée passe d’un état à un autre.

Outils pour les penseurs très actifs

J’avais déjà parlé de cette technique juste ici : la fixation d’un point. Cette manière d’entrer en transe à la particularité d’aider à calmer ce cerveau hyper penseur. Et cela parce que toute l’attention est fixée sur le point.

Je vous dis de laisser les pensées et je vous parle d’une manière de calmer les pensées ? Mais pourquoi ?

Parce que cette technique peut vous aider au début. Puis si vous avez besoin de calmer votre esprit avant de commencer, cette manière de faire est idéale.

Testez, expérimentez et partagez moi vos résultats !


Inscrivez-vous à ma newsletter hypnotique pour ne manquer aucun article et obtenez des astuces exclusives !

Traitement en cours…
Terminé ! Vous figurez dans la liste.

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :