Hypnose et angoisse : quelques techniques

Parlons hypnose et angoisse ! Comme il fait très beau et que tout va bien dans le monde actuellement, je me suis dit que c’était le meilleur moment pour en parler.

Définissons l’angoisse

J’en avais déjà parlé dans cet article dont je vous remets le lien juste ici. Mais pour la redéfinir encore, imaginez une alarme dans votre esprit. Cette alarme vous avertit d’un danger. Votre corps se mobilise pour réagir face au danger.

Mais pourquoi cette alarme s’est elle allumée alors qu’il semble n’y avoir aucune raison ?!

Alors autant cette alarme est très pratique quand elle nous permet d’éviter un danger, de s’y préparer, de réagir efficacement. Heureusement qu’elle existe, parce qu’elle nous sauve la vie en fait.

Sauf qu’il y a des gens pour qui l’alarme sonne tout le temps, et pour des raisons obscures et incompréhensibles. Et là, le mécanisme déraille au point qu’il peut avoir des conséquences très fortes sur la vie de certaines personnes.

Que faire alors contre l’angoisse avec l’hypnose ? Précautions d’usage

Je ne suis pas médecin ! Si votre alarme est allumée en permanence, s’allume sans que vous ne compreniez pourquoi, s’allume trop ou que sais-je encore, parlez-en à un médecin. Peut-être que, suivant son évaluation, vous pourrez avoir des médicaments. Peut-être aussi que votre médecin vous conseillera des types de thérapies spécifiques. Quand on se casse une jambe, on prend des béquilles. Nous avons aussi des béquilles mentales ! Et les médecins connaissent des béquilles mentales que je ne connais pas, forcément.

Je vais proposer des idées. Si ces idées vous font du bien, tant mieux. Si elles ne sont pas adaptées, cherchez autre chose. Il y a sûrement des idées que je n’ai pas proposées. Vous aurez peut-être besoin d’un accompagnement avec un thérapeute aussi, si vous sentez que cet article n’est qu’une mise en bouche. Pour d’autres, vous trouverez peut-être ce qu’il vous faut ici, et je l’espère.

La respiration en complément de l’hypnose

La méthode Wim Hof

Personnellement, je n’aime pas cette méthode, et mon avis va donc être biaisé. Mes excuses aux personnes qui adorent cette méthode (venez me voir, je vous laisse une place sur le blog quand vous voulez). Cette méthode consiste à alterner des phases d’hyperventilations et d’apnées.

Cette méthode est forte et puissante. Je connais des hypnotiseurs qui aiment cette méthode et la pratiquent régulièrement.

Toutefois, je vous conseille vivement de vous faire accompagner pour cette méthode. Prenez quelqu’un qui la connait bien, la pratique. Les effets peuvent être très puissants, et avoir quelqu’un de solide à côté est très rassurant.

La cohérence cardiaque

L’application Respirelax a été mon accompagnatrice pendant très longtemps. Pour cette méthode, il faut inspirer et expirer sur un certain rythme. Personnellement, je trouve cette méthode moins agressive. En plus, l’application permet de changer le rythme si besoin. Étant asthmatique, je n’aime pas trop faire n’importe quoi avec ma respiration. Alors pouvoir prendre un rythme plus tranquille me plaît.

La méditation

J’en avais déjà parlé dans cet article. Notez que la méditation ne convient pas à tout le monde ni dans tous les cas.

Personne qui médite en position du lotus sous fond coloré

L’hypnose et angoisse : pistes

La transe

Entrer dans un état de transe hypnotique peut aider à diminuer l’angoisse et se sentir mieux. De plus, cet outil augmente l’efficacité de ceux présentés en dessous. Je vous invite donc à aller lire cette page pour apprendre à rentrer en transe.

La dissociation

J’en avais déjà parlé sur ce blog. La dissociation permet de ne “plus être là”, d’être “ailleurs”. Cette technique est semblable à la rêverie. Jusqu’à s’immerger tellement dans la rêverie que le monde extérieur finit par s’effacer. Si le monde “réel” est angoissant pour le cerveau, aller dans un monde “imaginaire” peut couper la raison de l’angoisse.

Une autre technique de dissociation consiste à “prendre l’angoisse” à la mettre à l’extérieur de vous. Si l’angoisse n’est plus “à l’intérieur” alors le cerveau ne va plus avoir “de raison” d’angoisser.

Plusieurs ancrages

Je vous avais parlé des ancrages ici. Le principe est d’empiler plusieurs ancrages au même endroit. Vous pouvez ancrer tout ce qui vous aidera à vous sentir bien en cas de crise d’angoisse, ou tout simplement empiler plusieurs ancrages bien-être pour en amplifier les effets. Cela deviendra votre bouton magique à activer dès que besoin.

Le switch

Il va me falloir un article complet pour vous parler de cette technique, très efficace pour gérer l’angoisse et à utiliser avec l’hypnose. À l’heure où j’écris ces lignes, je n’ai pas encore rédigé cet article. Lorsqu’il sera en ligne, je rajouterai le lien ici.

Les sous-modalités

Reprenez l’article déjà paru (le lien est sur le titre “sous modalités”) et transposez ça sur l’angoisse. Un liquide chaud et rouge vous tord le ventre ? Que se passe-t-il quand vous en changez la couleur ?

Il y a plein d’autres techniques mais je vous liste ici les plus simples à expliquer. Testez et prenez ce qui vous fait du bien. Nous pouvons aussi en parler ensemble si vous le désirez.

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :